2001  : Texte de l'appel pour une conférence permanente de l'économie solidaire

Lancé le 9 février 2001 dans une salle du Conseil Régional de l'Ile de France


Texte de l'appel

L’Appel pour une Conférence permanente de l’économie solidaire en Ile-de-France invite toutes celles et ceux qui partagent la démarche proposée à signer pour manifester leur accord avec cette création.
Les signataires organiseront dans les prochains mois une réunion plénière constitutive afin d’obtenir une représentation officielle auprès de pouvoirs publics et des acteurs économiques et sociaux régionaux.


L’économie solidaire se caractérise par son dynamisme, ses capacités d’innovation, la diversité de ses acteurs et la cohérence des valeurs en lesquelles tous se reconnaissent. L’activité économique solidaire, le plus souvent ancrée dans un territoire, concerne aujourd’hui aussi bien le champ de l’action sanitaire et sociale que la culture, l’éducation ou l’environnement…


Les acteurs de l’économie solidaire se reconnaissent essentiellement dans la finalité de leur activité économique, centrée sur le développement humain – individuel et social - et non sur l’accumulation financière.
Les formes d’organisation de l’économie solidaire peuvent être variées mais doivent permettre la coopération des associés, des salariés et des usagers, dans un cadre associant des personnes et non des capitaux.


Les acteurs de l’économie solidaire revendiquent la pluralité économique et le soutien des pouvoirs publics pour des activités dont la finalité est l’intérêt collectif. Ils inscrivent leurs actions dans la perspective d’un développement durable.


Les acteurs de l’économie solidaire sont nombreux, divers et dynamiques. Il s’agit aujourd’hui, par cet appel et la création de la Conférence permanente, de créer les conditions de la pérennisation des activités, d’organiser la représentativité auprès des pouvoirs publics et la mise en place institutionnelle d’un organisme représentatif.


Les signataires de l’Appel pour la création d’une Conférence permanente de l’économie solidaire en Ile-de-France décident :
- de s’inscrire dans la perspective du Contrat de plan Etat-région qui évoque la nécessité de soutenir les « actions relevant du domaine de l’économie sociale, notamment en ce qui concerne le développement de la vie associative » (Contrat de plan, art. 17, Solidarités) ;
- d’offrir un appui aux activités et aux entreprises solidaires ;
- de se constituer en représentation de l’économie solidaire en Ile-de-France ;
- d’élaborer une Charte qui définira les valeurs et les principes en lesquels les adhérents se reconnaissent ;
- de s’adresser aux pouvoirs publics afin de participer à la mise en place en Ile-de-France d’une structure représentative de l’économie solidaire, en coopération et en concertation avec les structures de l’économie sociale et de la vie associative existantes dans la région.* * *

Questions/Réponses à propos de l’Appel pour une Conférence permanente de l’économie solidaire

Quel est l’objectif de l’Appel ?
L’Appel pour une Conférence permanente de l’économie solidaire a pour objectif de rassembler toutes celles et tous ceux qui souhaitent une représentation institutionnelle des acteurs de l’économie solidaire auprès des pouvoirs publics régionaux et de tous les organismes publics ou privés auxquels ils sont susceptibles d’avoir affaire au niveau de la région Ile-de-France.

A qui s’adresse cet Appel ?
Cet appel s’adresse sans exclusive à toutes les personnes et à toutes les structures - locales ou réseaux régionaux - qui se reconnaissent et qui agissent dans le champ de l’économie solidaire sur l'Ile-de France. Les premiers et premières signataires ne s’autorisent pas le droit de trier à priori ceux et celles qui sont des acteurs et des actrices de l’économie solidaire.

S’agit-il d’un nouveau réseau ?
Non, l’Appel ne vise pas à la constitution d’un nouveau réseau de l’économie solidaire ou à la création d’un réseau des réseaux. Il s’agit de rassembler ceux qui sur une base territoriale, en Ile-de-France, sont des acteurs de terrain et, de ce fait, sont conduits à négocier avec des institutions publiques ou privées qui ne reconnaissent pas à ce jour d’interlocuteur représentatif de l’économie solidaire (comme c’est le cas, par ailleurs, pour les entreprises, les artisans, les mutuelles ou les associations…).

Qui définira les objectifs, le rôle et la structure de la Conférence permanente ?
Le rôle, la structure, les objectifs de la Conférence permanente seront déterminés par toutes et tous les signataires de l’Appel. Les premiers signataires prendront la responsabilité de mettre en place une structure provisoire car ils n’entendent pas fournir clé en main les solutions retenues.

Qui est à l’initiative de l’Appel ?
Des individus, appartenant ou non à des réseaux de l’économie solidaire, mais qui sont le plus souvent des acteurs et actrices de terrain.

Quelles sont les structures invitées à signer l’Appel ?
Des structures diverses, associations ou coopératives, entreprises unipersonnelles ou autres (les Cigales, par exemple), se reconnaissant dans l’économie solidaire. Bien que l’Appel vise à rassembler avant tout des structures pour les représenter au niveau institutionnel régional dans ce qui sera la future Conférence permanente, il est bien sûr ouvert aux individus qui peuvent être porteurs de projets ou non, qui se reconnaissent dans le concept d’économie solidaire.

Quels sont les rapports de l’Appel avec l’économie sociale ?
L’Appel n’est pas destiné à entretenir ou alimenter une querelle de clochers entre les tenants de l’économie sociale et ceux de l’économie solidaire. Les perspectives de l’économie solidaire renouent avec les origines de l’économie sociale. Mais dans un autre contexte historique, avec d’autres personnes, d’autres moyens, d’autres voies et des concepts renouvelés. Les actrices et acteurs de l’économie solidaire s’accordent en général pour dire qu’ils veulent affirmer et valoriser cette approche nouvelle mais aussi la complémentarité, la coopération et le dialogue avec les acteurs et actrices de l’économie sociale qui sont leurs partenaires naturels au sein d’une économie plurielle.

L’Appel propose-t-il une définition de l’économie solidaire ?
La formulation même de l’Appel dessine bien évidemment les contours de ce que les signataires appellent l’économie solidaire. Mais il ne propose pas une définition, ce n’est pas sa vocation. En tant que réalité économique émergente, l’économie solidaire est issue de pratiques diverses et sa définition reste, à ce stade, l’objet d’enjeux plus ou moins clairement formulés par les actrices et acteurs eux-mêmes. La définition de l’économie solidaire est l’affaire des réseaux qui se sont constitués autour de cette notion, des économistes et du débat public citoyen que l’Appel contribuera pour sa part à alimenter.

 !    Faire Réseau
A Paris, et en Ile de France, les acteurs de terrain, les opérateurs de transformation oeuvraient dans une invisibilité. Depuis des réseaux se sont créés. Ce mouvement est à poursuivre, en créant d'autres ponts, d'autres noeuds en facilitant la constitution et le partage des ressources